Il était un fruit : FoodTech & développement durable

il etait un fruit foodtech

Quand une jeune pousse du sud de la France décide de joindre l’utile à l’agréable, ça donne Il était un fruit. Coup de projecteur sur une startup plus que prometteuse qui a choisi de conjuguer lutte anti gaspi et bien manger. Un pari réussi qui lui a permis de lever 1.2 millions d’euros en février 2017.

Laure Vidal travaille dans le conseil en environnement après ses études. Chargée notamment d’intégrer une dimension environnementale à la conception de produits dans le cadre de son travail, elle s’attaque à une autre mission, non moins ambitieuse, à la maison : faire manger des goûters sains à ses enfants. Exit donc pâtes à tartiner bourrées de sucres, produits remplis d’additifs et de colorants : Laure s’arme d’une déshydrateuse et de beaucoup de patience sous la houlette d’un jury impitoyable : ses enfants et son entourage. Il était un fruit voit donc le jour dans sa cuisine.

Au carrefour du développement de la FoodTech et de la tendance Healthy Food

Dès 2014, la startup propose aux enfants comme aux adultes des snackings sains. Mais surtout, elle s’inscrit au coeur de la lutte anti-gaspillage et des questions environnementales en utilisant les fruits déclassés issus de l’agriculture raisonnée. Riches en fibres, sans sucres ajoutés, sans additifs et avec l’approbation des petits et des grands, l’entreprise attire rapidement l’attention.

Pendant que Laure explore son idée et la concrétise de sa cuisine à une production plus industrielle, la FoodTech gagne Montpellier qui est labellisée dans ce réseau thématique de la FrenchTech. Parmi ses acteurs les plus emblématiques, InVivo Group, le premier groupement agricole français. Et c’est en toute logique que le fonds d’investissement Invivo Invest est lancé en novembre 2016. Le projet : faire bénéficier à des startups prometteuses d’un réseau étendu et les accompagner dans la montée en puissance de leur projet en leur ouvrant les portes des marchés agricoles et agro-alimentaires.

La rencontre entre le projet FoodTech de Laure « valorisant les productions agricoles locales par l’innovation alimentaire » (Nicolas Ferras, directeur Invivo Invest, NDLR) et Invivo Invest était presque inévitable ! Au salon de l’Agriculture 2017, le fonds annonce sa première prise de participation FoodTech. Une visibilité importante pour Laure qui lève en parallèle 1.2 millions d’euros grâce à un pool d’investisseurs composé d’Angels for food, Sofilaro, Seventure, Soridec, Vivacto et Invivo. « Il était un fruit pourra compter sur InVivo Retail et sur la force du groupe InVivo pour l’accompagner dans toutes ses démarches : le sourcing de fruits, le développement industriel et marketing. » déclare Frédéric Guyot, directeur général délégué de Gamm vert à cette occasion.

Healthy food et développement durable  : deux tendances fortes du marché FoodTech

Si FoodTech rime souvent avec livraison de menus via une plateforme ou en full stack, elle couvre aussi et de plus en plus les initiatives en faveur du développement durable ou d’une alimentation saine. Côté développement durable, Optimiam est un exemple emblématique de l’engouement autour de ce type de thématiques, ici le gaspillage alimentaire.  On pourrait aussi citer Zéro Gâchis ou TooGoodTooGo dans le même esprit. Nourrir la planète sans la détruire, manger local, manger sans viande, analyser son assiette ou encore trouver les produits de la ferme les plus proches de chez soi sont autant de champs investis par les acteurs de la FoodTech. Des champs beaucoup plus visibles aujourd’hui, la fièvre autour des livraisons de menus étant quelque peu retombée, et qui sont examinés de très près par les investisseurs potentiels.

2018 : cap sur l’international et le marché des pro

Le succès continue de sourire à Il était un fruit depuis sa levée de fonds il y a presque un an : aujourd’hui, elle se développe à l’international, notamment en Europe du Nord. Mais c’est aussi le marché des pro de la restauration qui est envisagé par Laure Vidal, celle-ci visant un chiffre d’affaires de 5M€ à l’horizon 2020. Il Etait un Fruit est aujourd’hui présente sur 1000 points de vente et attire les convoitises des restaurateurs qui voient là l’occasion de bénéficier de fruits hors saison de manière éthique. 2018 inaugurera également le lancement de nouveautés dans sa gamme de produits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *