Kantar Media Foodoscope : le règne du consommateur

foodoscope foodtech

Kantar Media sort son Foodoscope 18 : une analyse de 4 grandes tendances de la Food avec à la clef 12 axes de communication pour les entreprises du secteur. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que le règne du consommateur est arrivé ! Terminé la communication horizontale, bonjour la segmentation, la personnalisation et la coopération.

Le Foodoscope présente tout d’abord le contexte : un monde en mutation avec l’émergence de grands enjeux sociétaux, la technologie de plus en plus puissante et qui se pose comme une alliée dans la résolution de grandes problématiques ainsi que la transformation des comportements des consommateurs. De plus en plus sensibilisés aux grands enjeux environnementaux, ils poussent les entreprises à se confronter à la question de la RSE (Responsabilité Sociétale de l’Entreprise) qui devient un incontournable de leur stratégie de communication.

Le consommateur exerce une pression transversale sur les marques

C’est ce qui est désigné dans le livre blanc comme « le coup de la fourchette ». Inspiré d’une technique connue aux échecs qui consiste en une attaque sur plusieurs pions de l’adversaire, obligeant celui-ci à faire un choix stratégique pour se maintenir. En effet, le consommateur est aujourd’hui acteur de la fourche à la fourchette, remettant en cause toute la chaîne de production des produits : production, logistique, packaging, tout est scruté à la loupe.

Cette omniscience du consommateur est doublée par un climat de défiance, traduit par les chiffres annoncés par Kantar Media :

  • 47% des consommateurs vérifient la provenance de leur achat
  • 46% écartent les marques qui manquent selon eux de transparence
  • près de 50% lisent la liste des ingrédients des produits et 25% des français ne font pas confiance à cette liste.

Il faut donc composer avec un public suspicieux et vigilant, notamment grâce à l’avènement des réseaux sociaux qui octroient une plus large portée à son opinion.

L’émergence de 4 grandes tendances Food

Nous voilà au coeur du sujet ! Pour aider les marques à communiquer, Kantar Media identifie 4 grandes tendances de la Food autour desquelles s’articulent 12 axes de communication à exploiter.

La première tendance identifiée est celle de la Neofood : elle illustre parfaitement le besoin de transparence exprimé par les consommateurs et auquel doit se soumettre les marques. Elle définit une nouvelle façon de penser l’alimentation en termes d’impact économique, sociétal et environnemental. Les marques doivent mettre en avant leurs engagements notamment via leurs rapports RSE, leurs partenariats avec leurs fournisseurs et surtout assurer une traçabilité fiable à leurs produits.

Deuxième tendance passée au grill, celle de la SuperFood : ou quand l’alimentation reconnecte les individus à ses valeurs profondes. Proche d’une mission publique comme le soulève justement Kantar Media, les marques sont invitées à apporter du sens et de la valeur à leurs actions. La SuperFood c’est aussi briser les codes et inventer l’alimentation du futur ou encore se centrer sur l’aspect nutritif au détriment parfois du plaisir.

Uberisée, l’alimentation devient UFood : mon menu où je veux, quand je veux et en temps record, de nouveaux aliments ou encore des productions autonomes sous formes de « villages urbains ». Le packaging est aussi impacté par cette vision de l’alimentation.

Enfin, la CoFood invite le consommateur à co-investir, à bâtir des communautés économiques responsables et met celui-ci au centre de la communication de la marque à l’image par exemple de « C’est qui le patron« .

Consomm’acteur et impact de la communication

Kantar Media soulève l’importance et nous dirons même l’omniscience du consommateur qui est non seulement au centre de la communication de la marque mais aussi et surtout qui impacte désormais toute la chaîne de valeur du produit, depuis sa production jusqu’à l’assiette. La marque ne peut plus agir sans coopérer d’une certaine manière avec un public méfiant et à l’affût du moindre faux pas.

Pourquoi cette vigilance particulière du consommateur ? Parce que celui-ci est de plus en plus sensibilisé aux enjeux sociétaux d’une part et parce que grâce aux médias sociaux son opinion a une portée bien plus large qu’autrefois. Influenceurs et constitution de tribus virtuelles autour de centres d’intérêts communs représentent des enjeux stratégiques pour les marques. Le web et les réseaux sociaux ont fait voler en éclat les manières de communiquer traditionnelles et l’influence des nouvelles technologies impacte toujours plus la manière d’aborder le public, entre communication de masse et ultra-personnalisation.

Plus que jamais, une communication soignée s’impose aux marques et aux acteurs de la sphère Food. De la startup au grand groupe agroalimentaire en passant par le restaurateur, personne n’est épargné par la vigilance et la défiance de consommateurs en quête de transparence, de personnalisation mais aussi de sens avec la transmission de valeurs et de solutions aux enjeux du futur.

Pour télécharger Foodoscope 18 de Kantar Media, c’est par ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *