La déferlante FoodTech !

foodtech

Pendant les vacances d’été, retrouvez les articles que vous avez préféré sur Le Web c’est Food ! Aujourd’hui, on vous propose de redécouvrir le plus lu du blog, publié en janvier ! 

La foodtech est partout en ce moment, accompagnant une vague d’engouement autour de la nourriture. Un mot relativement nouveau pour un concept qui existe depuis bien longtemps, tant innovations technologiques et nouvelles manières de s’alimenter sont corrélées. Il n’y a qu’à voir comme les technologies ont transformé l’industrie de l’agro-alimentaire.

Aujourd’hui les startups de la mouvance foodtech lèvent des milliards et ambitionnent de révolutionner la manière de consommer, le contenu de l’assiette ou encore la réservation.

Qu’est ce que la foodtech ? Retour sur un concept

La foodtech est un mouvement qui se situe à la croisée de l’innovation technologique et du secteur alimentaire dans sa globalité. Elle peut aussi bien toucher la haute gastronomie que l’industrie agro-alimentaire. Ce qui aurait pu rester simplement un secteur des sciences consacré à la nourriture se pare aujourd’hui d’un vernis sexy estampillé start-up et food disruption.  Alors qu’on se le dise, les startup de la Foodtech ont l’intention de révolutionner votre assiette, quel que soit leur positionnement sur la chaîne de valeur de l’alimentaire.

Pourtant, le concept n’a rien de nouveau et les innovations technologiques se sont toujours reportées sur la manière de consommer des aliments, ne serait-ce qu’au niveau de l’agroalimentaire fortement impacté par les améliorations sur la production de masse. La différence aujourd’hui ? Ces innovations touchent également le quotidien des gens et ceux des restaurants avec de nouvelles manières de réserver (La Fourchette, Trip Advisor), de partager son expérience (FoodReporter). Outre les mécanismes de production, c’est l’expérience client qui est également visée.

Transformer le rapport à la nourriture

La foodtech représente donc l’ensemble des startups qui souhaitent transformer et améliorer le rapport du consommateur à la nourriture. De la manière de consommer certains aliments à l’expérience client, ces entreprises ont choisi l’alimentaire comme terreau d’innovation. On retrouve certains de ces entrepreneurs parmi les start-ups de la Frenchtech qui rayonnent de plus en plus à l’international. Mais pourquoi cette ambition ?

Un marché conséquent

D’après Patrick Asdaghi, fondateur de Foodcheri dans un article des Echos, la restauration est le plus grand marché de détail du monde.  Si on prend en compte toute la chaîne de valeur du secteur alimentaire, c’est un véritable vivier d’opportunités à la portée d’entrepreneurs inventifs. Sans compter qu’en France, pays phare de la gastronomie, l’alimentation tient une place de choix.  D’après l’INSEE, c’est l’alimentaire qui tire son épingle du jeu après la crise de 2008. Du côté de la restauration, si le marché accuse sa première baisse depuis 10 ans, on note que les concepts innovants ont le vent en poupe.

L’envie de consommer autrement

L’économie collaborative attire également les entrepreneurs de la foodtech, venus satisfaire les attentes de clients potentiels qui souhaitent consommer autrement. Traçabilité, qualité des produits, consommation responsable… Autant de besoins qui favorisent l’émergence de ce type de start-ups, attendues par les producteurs comme par les consommateurs d’après Marc-David Choukroun de la Ruche qui dit oui.

3 entreprises foodtech à suivre de près

Le mouvement est largement soutenu par les investisseurs : outre-atlantique, c’est plus de 5 milliards de fonds qui ont été levés sur les 18 derniers mois. En France, les initiatives se multiplient et les idées qui font mouche foisonnent. Quelques exemples à suivre de près :

Le terroir dans votre centre ville avec Péligourmet

Partant du constat que 90% des personnes habitent en ville et que 71% des français préfèrent acheter local, Péligourmet surfe sur la vague du circuit court, chère à 2% des producteurs. La plateforme à venir lancée aujourd’hui permet de mettre en relation des citadins amoureux du terroir avec des dénicheurs de perles gastronomiques qu’ils ramènent en ville. En attendant la sortie prochaine de la plateforme, le concept fonctionne déjà sur Facebook. Depuis notre article, la plateforme Péligourmet a été lancée ! N’hésitez pas à suivre leur actualité sur Facebook.

Un chef chez vous avec MyCuistot

MyCuistot vous propose des plats concoctés chez vous par un chef, à réchauffer lors du repas. Fini les corvées courses et  cuisine et les surgelés réchauffés entre deux portes. Le gros plus ? Une tarification avantageuse pour le client comme pour le cuisinier en jouant sur les déductions d’impôts. La différence avec les concepts déjà existants ? Vous pouvez recourir à MyCuistot pour une occasion mais l’idée est de permettre aussi aux utilisateurs pressés ou allergiques aux fourneaux d’en profiter au quotidien. 

Optimiam : stop au gaspillage alimentaire

La problématique du gaspillage alimentaire prend une place de plus en plus importante dans le débat public et s’inscrit dans le souhait d’une consommation responsable. L’objectif d’Optimiam est d’aider les commerçants de proximité à revendre leurs excédents alimentaires. L’appli vous permets de localiser en temps réel les promo des commerçants autour de vous sur leurs excédents en produits frais. Aujourd’hui localisée sur Paris, Optimiam cherche à étendre son réseau sur toute la France avec des ambassadeurs et des consuls. Depuis notre article, Optimiam a signé un partenariat avec 6 enseignes de la grandes distribution.

La foodtech s’empare aussi bien de nouveaux concepts technologiques que d’innovation sociétale, en modernisant le secteur de l’alimentaire dans sa globalité. En s’appuyant sur les attentes de consommateurs qui aspirent à consommer plus en accord avec leur mode de vie et de manière plus responsable, le mouvement a encore de beaux jours devant lui.

Cet article vous a intéressé ? Le mouvement foodtech vous intrigue ? Retrouvez chaque mois un article sur la foodtech sur le web c’est food !

 

4 thoughts on “La déferlante FoodTech !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *